Grumelo's Realm
19 Octobre 2021 à 00:52:35 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La bannette de chez Harrys Potter  (Lu 4308 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Grumelo
Votre hôte
Prince / Princesse
Comte / Comtesse
***

Karma: +42/-3
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 751


Fallait pas chercher Gaya ...


WWW
« le: 07 Février 2006 à 18:35:21 »

Le jeu de mot était facile, je le concède.

C'est quand même une première dans l'univers de l'héroique fantasy que des magiciens aient besoin d'une baguette pour lancer des sorts.
La baguette a toujours existé mais même comme seul moyen de lancer un sort.
Il y a les batons qui sont utilisés pour de sorts de base ou pour amplifier la magie mais un magicien ne reste pas désarmés sans lui.
Pour certaines magies il est parfois besoin d'ingrédients même dans HP.
Mais la baguette c'est bien une des caractéristiques du monde de HP.

Si je me souviens bien, dans le deux si elle est endommagée le sort peut foirer.
Un des jeux favoris des magiciens est d'aileurs d'enlever la baguette des mains de son adversaire.

Donc en fait je me demande...
Comme la baguette est un média indispensable pour lancer un sort, est ce que cela veut dire qu'il existe differents types de baguettes qui apporte plus ou moins de puissance aux sorts?

La puissance d'un sort dépend évidement de l'entrainement du magicien, de sa concentration, de son energie, de sa confiance en ses pouvoirs.
Mais pourquoi avoir besoin d'une baguette ?
D'habitude il suffit de connaître une formule, de savoir comment s'en servir, de prononcer correctement les bonnes paroles et d'y ajouter une gestuelle secrète.

Est ce que la baguette est simplement un moyen simple de remplacer une gestuelle?
Est ce que cette notion de baguette est simplement pour permettre au lecteur de base de faire l'association baguette = magie (car tout le monde sait ce que c'est une baguette magique).
Journalisée

Gaya va nous en foutre plein la g..... !
Fanch
Vicomte / Vicomtesse
****

Karma: +12/-1
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 276


Avada kedavra !


« Répondre #1 le: 07 Février 2006 à 21:05:02 »

Univers différent = régles différentes...
si dans l'univers de J.K. Rowlings il faut une baguette pour canaliser la magie et bien c'est la cohérence de l'univers qui est comme ça.
Journalisée

♪♪♫ We are your therapy cause we call us wild and free ♪♪♪♪♪
♪♪♪♪ we are the horsemen of the apocalypse ♪♫♪
Grumelo
Votre hôte
Prince / Princesse
Comte / Comtesse
***

Karma: +42/-3
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 751


Fallait pas chercher Gaya ...


WWW
« Répondre #2 le: 08 Février 2006 à 13:03:20 »

Mais est ce que la baguette a une influence sur la magie?
Y a t'il des baguettes plus puissantes que d'autres ?
Journalisée

Gaya va nous en foutre plein la g..... !
Fanch
Vicomte / Vicomtesse
****

Karma: +12/-1
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 276


Avada kedavra !


« Répondre #3 le: 08 Février 2006 à 13:37:38 »

Mais est ce que la baguette a une influence sur la magie?
Y a t'il des baguettes plus puissantes que d'autres ?

a priori non la baguette est à l'image du magicien, c'est lui qui posséde la puissance (et l'expérience) non elle.
Note également que ce n'est pas la composante verbale n'est pas indispensable car dans les sorts informulés pas besoin de parole (mais c'est plus compliqué).  De plus certains effets magiques ne demandent pas de baguette mais soit ils ne sont pas "directionel", faire voler un balai ou transplaner (forme de télèportation) [à verifier je ne suis plus certain], soit ils sont mineurs ou médiés par une potion par exemple.
pour revenir aux univers SF et leurs cohérences : dans le cycle des portes de la mort de M. Weis et T. Hickman la magie est dansée ou tatouée (mais il faut toucher ses tatouages pour l'activer) et que sans cette composante somatique point de magie. Dans la Belgariade  (D.& L. Eddings) la force de la pensée est suffisante. Dans les univers D&Desque comme lancedragon, il faut souvent une composante matériel (boulette de souffre pour la boule de feu > pas de boulette, pas de boule de feu ect...) ; Tant que le monde reste autocohérent (i.e. que l'auteur respecte la vraissemblance qu'il se fixe lui même) pas de soucis.
Autant d'auteurs, autant d'univers, autant de régles, je trouverais bien triste que la magie se présente toujours de la même façon, car c'est alors la magie du roman qui se perdrait bien vite.
« Dernière édition: 08 Février 2006 à 14:11:07 par Fanch » Journalisée

♪♪♫ We are your therapy cause we call us wild and free ♪♪♪♪♪
♪♪♪♪ we are the horsemen of the apocalypse ♪♫♪
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.15 | SMF © 2006-2009, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !